06 nov. 18

  "Notre obsession du temps qui passe, nous fait oublier que c'est nous qui passons". Pierre Rahbi  
Posté par Demeter à 11:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 oct. 18

  Automne Les feuilles tombent, tombent comme si au loinse fanaient dans le ciel de lointains jardins ;elles tombent avec des gestes qui se refusent. Et dans les nuits la lourde terre tombede toutes les étoiles, dans la solitude. Nous tombons tous. Cette main tombe.Et vois, cette chute est dans toutes les autres mains. Et pourtant il en est un qui retient dans sa main,cette chute délicatement, éternellement. Rainer Maria Rilke  
Posté par Demeter à 18:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 août 18

  Un livre qui m'enchante!
Posté par Demeter à 21:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 juil. 18

    Pour écrire un seul vers (1910), Les Cahiers de Malte Pour écrire un seul vers, il faut avoir vu beaucoup de villes, d’hommes et de choses, il faut connaître les animaux, il faut sentir comment volent les oiseaux et savoir quel mouvement font les petites fleurs en s’ouvrant le matin. Il faut pouvoir repenser à des  chemins dans des régions inconnues, à des rencontres inattendues, à des départs que l’on voyait longtemps approcher, à des jours d’enfance dont le mystère ne s’est pas encore éclairci, à ses... [Lire la suite]
Posté par Demeter à 16:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 juin 18

    " La question posée par Hadès au seuil du Royaume des Morts sera simple. Non pas : " Qui as-tu été ? " mais : " Qu'as-tu laissé passer à travers toi ? "Quelle qualité ? Quel son ? Qu'as-tu sauvé - caché contre ton sein, quand rôdaient les troupes d'Hérode ? À qui as-tu reflété sa splendeur secrète ?  Quel livre as-tu fait vivre en l'aimant ? Quel concerto en l'écoutant sans répit ? Dis : de quoi as-tu pris soin ? À quoi as-tu livré passage ? " Christiane Singer 'N'ouble pas les chevaux écumants du... [Lire la suite]
Posté par Demeter à 11:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juin 18

    "Et comme dans ce jeu où les japonais s'amusent à tremper dans un bol de porcelaine rempli d'eau, de petits morceaux de papier jusque-là indistincts qui, à peine y sont-ils plongés, s'étirent, se contournent, se colorent, se différencient, deviennent des fleurs, des maisons, des personnages consistants et reconnaissables, de même maintenant toutes les fleurs de notre jardin et celles du parc de M. Swann, et les nymphéas de la Vivonne, et les bonnes gens du village et leurs petits logis et l'église et tout... [Lire la suite]
Posté par Demeter à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 avr. 18

  'Le centre est là où se révèlent un oeil qui voit un coeur qui bat.' François Cheng
Posté par Demeter à 11:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 mars 18

  Un rayon de soleil effleure la petite bouteille ronde...   "La patine du temps n'est pas une nature morte. Ces objets sont pour moi des îles de repos où l'âme  va par instants puiser quelques pensées cachées  de sérénité." Fabienne verdier
Posté par Demeter à 10:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 févr. 18

    Le risque de l’enténèbrement a frappé notre époque mais il faut d’autant  plus persister à évoquer l’émerveillement. Car la construction du bonheur, le respect de chaque vie précaire, précieuse et susceptible d’accueillir les plaisirs en même temps que le labeur, sont la marque de notre conception de l’existence. Ici est notre séjour, y porter un regard attentif est le plus sûr remède contre le nihilisme. » Belinda Cannone
Posté par Demeter à 17:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 janv. 18

  Titus-Carmel ''Tout artiste est précieux car il apaise le  monde humain et enrichit le coeur des hommes.' "Oreiller d'herbes" Natsumé Sôseki
Posté par Demeter à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]