28 juin 18

  De fils en aiguille... au fil des jours!
Posté par Demeter à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juin 18

  Dans le carnet de croquis,  une version plus 'douce' à l'aquarelle!
Posté par Demeter à 11:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 juin 18

  Tôt ce matin  je me suis promenée avec mes pastels chez 'les filles de Mirabay'  
Posté par Demeter à 18:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 juin 18

  Rescapé Un tournesol abandonné sur le trottoir, la fleur encore fermée, les feuilles desséchées, je l'ai mis dans de l'eau, la tête tournée vers la lumière, et... nous voilà heureux tous les deux!
Posté par Demeter à 15:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 juin 18

  Un étang dans la brume   Un dessin au fusain. Quelques oiseaux le bec dans l'eau, occupés à se nourrir, plus loin, un solitaire se détache du groupe et regarde dans l'autre direction, c'est 'l'outsider'!
Posté par Demeter à 22:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 juin 18

  La petite maison jaune, perchée sur la colline,  face à Bonnieux, peinte et dessinée il y a 38 ans!      
Posté par Demeter à 11:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 juin 18

    " La question posée par Hadès au seuil du Royaume des Morts sera simple. Non pas : " Qui as-tu été ? " mais : " Qu'as-tu laissé passer à travers toi ? "Quelle qualité ? Quel son ? Qu'as-tu sauvé - caché contre ton sein, quand rôdaient les troupes d'Hérode ? À qui as-tu reflété sa splendeur secrète ?  Quel livre as-tu fait vivre en l'aimant ? Quel concerto en l'écoutant sans répit ? Dis : de quoi as-tu pris soin ? À quoi as-tu livré passage ? " Christiane Singer 'N'ouble pas les chevaux écumants du... [Lire la suite]
Posté par Demeter à 11:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juin 18

    Cette année ils sont neuf, et bien surveillés!
Posté par Demeter à 09:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 juin 18

    "Et comme dans ce jeu où les japonais s'amusent à tremper dans un bol de porcelaine rempli d'eau, de petits morceaux de papier jusque-là indistincts qui, à peine y sont-ils plongés, s'étirent, se contournent, se colorent, se différencient, deviennent des fleurs, des maisons, des personnages consistants et reconnaissables, de même maintenant toutes les fleurs de notre jardin et celles du parc de M. Swann, et les nymphéas de la Vivonne, et les bonnes gens du village et leurs petits logis et l'église et tout... [Lire la suite]
Posté par Demeter à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 18

  Au bord de l'eau par un ou par deux...  
Posté par Demeter à 09:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]