a

 

« Je pense qu’il faudrait des études de base, très simples, où l’enfant apprendrait qu’il existe 

au sein de l’univers, sur une planète dont il devra plus tard ménager les ressources, qu’il dépend

de l’air, de l’eau, de tous les êtres vivants, et que la moindre erreur ou la moindre violence risque

de tout détruire. On lui apprendrait assez du passé pour qu’il se sente relié aux hommes qui l’ont

précédé, pour qu’il les admire là où ils méritent de l’être, sans s’en faire des idoles, non plus que du

présent ou d’un hypothétique avenir. 

On essaierait de le familiariser à la fois avec les livres et les choses. En matière de religion, 

on ne lui imposerait aucune pratique ou aucun dogme, mais on lui dirait quelque chose de toutes 

les grandes religions du monde, et surtout de celle du pays où il se trouve, pour éveiller en lui le

respect et détruire d’avance certains odieux préjugés.”

Marguerite Yourcenar