DSCN0618

 

 

La spiritualité féminine crée un ordre dans le cosmos, un ordonnancement qui endigue le chaos.

 Elles sont nombreuses les mystiques qui ont inventé une liturgie personnelle faite de plantes,

de fruits et de fleurs dont elles ont cherché très tôt les vertus curatives. Parmi elles,

Hidegarde de Bingen. Et peu, comme cette moniale, ont su prolonger l'amitié entre l'homme

et la nature, et construit un dialogue avec l'univers. Il existe authentiquement une mystique

de l'écologie particulière aux femmes attentives à s'ouvrir aux beautés de la création, celles

qu'Hildegarde appelait  "Les subtilités des créatures divines". N'a-t-elle pas chanté la

symphonie des harmonies céleste," ou écrit "Lémeraude pousse tôt le matin, au lever du

soleil, l'orsque l'astre devient puissant et lance sa course dans le ciel"?.

On a souvent vu de la superstition dans ces recours aux décoctions, dans cet usage de

pierres et d'amulettes, et la figure de la sorcière a surgi dans l'imagination des hommes

que la puissance des femmes a toujours effrayés. Hors, ce pouvoir, salvateur, n'est rien

d'autre que de maintenir un rapport de vie entre l'esprit et la nature.

 

DSCN0619

 'Scivias'

premier recueil de visions d'Hildegarde